retour accueil

Actualites details

Actualités détails

06/11/2017
Vous avez bien raison de préférer l'Artisanat

Vous avez bien raison de préférer l'Artisanat

 

Selon une enquête BVA / FNPCA, 94 % des Français ont une bonne opinion des artisans, et 81 % leur accordent leur confiance.
Plus de 7 Français sur 10 préfèrent acheter à un artisan, 86 % estimant que cela permet de consommer local. 31 % font d'ailleurs appel à eux au moins une fois par mois.

Les artisans sont perçus comme dépositaires d'un savoir-faire, travailleurs, soucieux du travail bien fait, experts de leur domaine et proposant des produits de qualité.


77 % des Français conseilleraient de choisir l'apprentissage pour devenir artisan, 88 % jugeant que l'artisanat joue un rôle important dans la formation des jeunes.

Plus de 8 Français sur 10 voient dans l'artisanat un acteur économique important pour la création d'entreprise et la croissance économique du pays.

 

Vous avez bien raison de préférer l’Artisanat, mais pourquoi ? Au-delà de trouver son explication dans le fondement même de l’Artisanat, à savoir la qualité, la proximité et le savoir-faire, 3 raisons évidentes viennent renforcer cette préférence des Français :

Dynamisme local, création d’emploi et transmission par l’apprentissage

Convaincus du rôle économique que joue l’Artisanat dans notre pays, les Français sont à la fois sensibles et attirés par les métiers et les voies d’orientation que le secteur propose. Un constat corroboré par Antoine Monnin, directeur du FNPCA : « Une chose est sûre, aujourd’hui, l’Artisanat est reconnu comme un acteur économique incontournable et les Français le disent, ils préfèrent l’Artisanat tant en matière de consommation qu’en terme de formation et de voie d’orientation ».

 

Une attirance pour l’Artisanat qui engendre un gain d’intérêt pour l’apprentissage. Selon l’étude BVA, alors même que l’Artisanat était considéré par l’opinion publique encore récemment comme une voie de garage, aujourd’hui, 77% des Français conseilleraient à un de leurs enfants ou à un proche de choisir l’apprentissage pour devenir artisan. Un chiffre qui en dit long sur les changements de mentalité, et l’abandon des préjugés sur l’apprentissage, avec pour preuve ultime le nombre grandissant de néo-artisans qui décident de se reconvertir dans les métiers l’Artisanat.

 

 



retour